Acheter un sapin en pot pour Noël

A Noël, faut-il préférer un sapin vivant coupé ou un sapin artificiel ? Ni l’un ni l’autre mon capitaine ! Il existe plusieurs alternatives, et je vais ici détailler la solution du sapin en pot.

Etat des lieux

En France, plus de 6 millions de sapins sont vendus chaque année dont 15%  artificiels et 85% naturels. Seulement 5% sont en pot, malgré les qualités indéniables de cette solution, tant pratiques qu’écologiques.

Avantages d’un sapin en pot

  • Vous ne tuez plus de sapin 🙂
  • Il est « durable » : il peut être réutilisé plusieurs années d’affiliée ce qui implique des économies d’argent et la baisse de l’empreinte carbone liée au transport…
  • Il perd très peu ses aiguilles
  • C’est sympa de le voir grandir d’année en année. Un peu comme mon fils, quoi, mais en moins bavard 😀
  • On profite de son parfum plus longtemps qu’un sapin coupé !

Où acheter un sapin en pot ?

De nombreux commerces en proposent tels que Truffaut ou Rapidsapin, , et certains proposent même de les récupérer après Noël pour continuer à s’en occuper et qu’ils soient revendus l’année suivante tels que TreezMas.com ou MyLittleSapin.

Comment bien entretenir un sapin en pot

L’entretien d’un sapin en pot n’est pas compliqué mais il faut respecter LA règle pour assurer sa survie : éviter un refroidissement brusque du sapin l’hiver : en effet, cet arbre résiste bien au froid, même extrême, à condition que le changement de température soit très progressif (typiquement le passage de l’été à l’hiver), en revanche il ne résistera pas au changement brusque de l’intérieur de la maison vers l’extérieur, surtout dans les régions très froides. Voici une carte qui reprend les températures les plus froides en hiver en France (source : wikipédia). Toute température de gel (< 0°C) risque de tuer le sapin.

Du coup, voici mes conseils :

  • Achetez un sapin qui est resté à l’extérieur du magasin (sinon il s’est déjà habitué à la chaleur et il va mourir une fois sorti de la maison)
  • Je vous conseille idéalement de garder le sapin dehors tout l’hiver (si vous avez une terrasse ou un balcon), c’est ce que nous allons probablement faire ce Noël. Si vous optez pour l’avoir à l’intérieur :
    • Limitez la durée de présence du sapin à l’intérieur de 4 jours (idéalement) à maximum 10 jours. Pour cela, avant Noël, stockez le sapin à l’extérieur
    • Baissez la température du salon au minimum pendant la nuit
    • Utilisez des lumières LED (car elles ne chauffent pas)
    • Arrosez sa terre et humidifiez ses aiguilles régulièrement
    • Eloignez-le des sources de chaleur (pourquoi ne pas le mettre à côté d’une grande fenêtre par exemple ?)

Sur le long terme, le sapin peut grandir (beaucoup) et il faudra le rempoter ou le planter en pleine terre. Voici un article intéressant sur le sujet.

Si vous souhaitez un sapin coupé

Je comprends que l’achat en pot puisse sembler un peu contraignant.  Si vous souhaitez quand même acheter un  sapin coupé, privilégiez-le français : non seulement l’empreinte carbone liée à son transport sera plus faible, mais surtout, les sapins ne sont pas coupés sauvagement des forêts mais « cultivés » (et donc les producteurs assurent d’en replanter, ne serait-ce que pour pouvoir en revendre l’année d’après).

Alternatives au sapin vivant

Et le sapin artificiel, est-ce une solution alternative écolo ? Nous verrons  si oui ou non, dans dans un prochain article… et nous aborderons le sujet des sapins do-it-yourself 🙂

Et vous ?

Dites-moi en commentaire, sur Facebook ou Twitter, ce que vous avez concocté pour Noël.

Sources : Planetoscope, Le Soleil.

Partagez votre amour pour la nature 🙂

2 réflexions sur « Acheter un sapin en pot pour Noël »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *