Programmer + écolo avec Greenspector

Avis aux développeurs d’applis pour téléphone mobile qui ont la fibre écolo, la société Greenspector a pour mission d’aider les programmeurs à optimiser leur code afin que ce dernier consomme moins d’énergie, avec à la clé des batteries qui se déchargent et s’usent moins vite, donc une plus grande satisfaction des utilisateurs à court terme mais surtout moins de déchets (de batteries usagées) à long terme. Interview.

Retranscription textuelle de l’interview en vidéo :

Bonjour, je m’appelle Thierry Leboucq, je suis le dirigeant de Greenspector, et on est éditeur spécialisé dans l’éco-conception des logiciels.

On est créé depuis 2010, on a fait pas mal de projets de recherche pour arriver à produire un logiciel qui permet d’accompagner les développeurs dans les métriques énergies / ressources tout au long du cycle de développement des services numériques. Quand je développe, je suis capable de mesurer des « use case » de mon développement, et de pouvoir améliorer mon produit pour qu’in fine, quand je vais l’utiliser, il consommera moins d’énergie, moins de ressource.

Aujourd’hui on a des résultats assez intéressants. En termes écologiques bien sûr, derrière cela va impacter les ressources énergétiques, de faire moins consommer des serveurs, des réseaux. Cela va aussi faire durer plus longtemps les batteries, en termes d’autonomie bien sûr, mais aussi en termes de durée de vie d’une batterie, puisque celle-ci derrière va être faite pour un nombre de cycles et de décharges, et plus vous augmentez son efficience, plus vous allez augmenter sa durée de vie. Donc on va avoir des impacts sur les ressources de type batterie, mais aussi sur l’énergie que vont utiliser ces logiciels.

On a des retours assez concrets aujourd’hui dans des projets. On a travaillé sur un projet, notamment pour l’armée française, sur lequel on avait une autonomie très faible, du point de vue d’un outil mobile. Et on est passé de 3 heures à 11 heures d’autonomie. Au-delà de ça, bien sûr, c’est une autonomie gagnée, ce sont des batteries en moins que j’emmène dans ma mission, mais c’est aussi le fait de faire durer plus longtemps un téléphone, notamment dans sa batterie.

On a aussi travaillé sur les objets connectés, sur lesquels on avait des gains de 30 à 40 %, et donc ça veut dire aussi moins de maintenance, moins de déplacements pour aller changer les piles de ces objets.

En savoir plus : https://greenspector.com/

 

Partagez votre amour pour la nature 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *