L’écologie à Barcelone

Barcelone est le genre de villes qui enchante dès la première visite. Elle frappe par son originalité et son côté à la fois loufoque et festif. Climat, style de vie, ambiance, c’est la ville où on se verrait bien habiter après tout.
Je viens encore d’y passer une semaine, et je confirme qu’il y règne vraiment une atmosphère enchanteresse 🙂 Et à ma grande surprise, j’ai pu découvrir cette fois-ci un aspect de la ville en pleine expansion. Autoproclamée première ville veggie-friendly en 2016, Barcelone a réalisé un bon monumental vis à vis du respect de l’environnement ces dernières années. Et ses ambitions pour l’avenir sont colossales. Si vous voulez faire un voyage écolo à Barcelone et faire du tourisme responsable, suivez le guide 🙂

Nourriture

C’est LE dernier grand pari de Barcelone. Après Berlin, connue pour être la ville la plus vegan-friendly d’Europe, Barcelone promeut la cuisine bio et végétarienne sur tous les fronts.

Manger Bio à Barcelone

Marchés bio

Oubliez tous les clichés entendus à propos du grand marché de la Boquería sur la Rambla (carte). Le marché le plus connu d’Espagne est aussi le plus visité, mais pas uniquement par les touristes. Les stands jouent au coude à coude pour revendiquer des fruits et légumes souvent bio et offrent des produits d’excellente qualité que même les catalans s’arrachent.

 

Marché de San Antoni

À quelques minutes à pieds de là, le quartier de Sant Antoni (carte) a réouvert en Juin 2018 son nouveau marché après 9 ans de rénovations interminables, qui risque fort de faire de l’ombre à la Boquería. Des étalages d’une propreté inouïe avec lumières tamisées et entrées multiples, le dédale du Mercat de Sant Antoni est une réussite marketing agro-alimentaire à faire pâlir le Bon Marché à Paris. Les produits, à nouveau réputés bio pour la plupart et directement venus des fermes jusque dans votre assiette sont aussi de grande qualité.
Si la cohue des marchés couverts n’est pas votre truc, il fait aussi bon se perdre dans le quartier du Raval, les primeurs s’y font concurrence dans la fameuse rue de Joaquín Costa par exemple.

Magasins bio

Pour du bio de chez bio avec un label qui rassurera les plus sceptiques, certains supermarchés ont vu les choses en grand et sont entièrement dédiés à l’alimentation organique et à l’écologie. C’est le cas de la chaine Veritas, et des magasins Obbio et BioSpace. Les grandes chaînes de supermarchés comme Mercadona, El Corte Ingles et Carrefour ont compris la tendance et revendiquent des espaces uniquement consacrés à l’alimentation bio.

 

Pour finir, on trouve également des boulangeries exclusivement bio. 

Restaurants

En 2016, Barcelone s’autoproclame première ville veg-friendly au monde. Un pari audacieux sur lequel elle ne cesse de se développer. Avec ce projet, la mairie de Barcelone a mis en place des campagnes de sensibilisation telles que le « Lunes sin carne » (lundi sans viande) et a ouvert des centres d’information sur le mode de vivre végétarien. Les restaurant vegan-friendly poussent alors comme des champignons dans la ville et la qualité est souvent au rendez-vous !

Quelques exemples d’adresses réputées et recommandées par les puristes seront les cafés Teresa Carles et son annexe Flax and Kale (j’ai testé et je confirme, c’était délicieux !) qui raviront autant les vegans que les carnivores autour de plats bio délicieux et abordables. Je suis également passé à Veggie Garden mais je n’ai pas eu l’occasion de tester.

The Green Spot (carte) est un véritable restaurant pour business lunch ou dîner romantique vegan de qualité.

La chaine Vegetalia (que j’ai également testé et qui se défend très bien) est à peu près présente partout dans Barcelone. Autre adresse à découvrir, BioCenter.

Mais la tendance (too much à mon goût) est clairement au café bio branché tel que Espai Juliu dans le quartier de Poblenou, où on peut boire un V60 en mangeant un brownie vegan gluten free fait maison et acheter une belle plante pour son salon  😉

Et si vous insistez pour manger catalan, alors essayez la slow food chez Fastvinic.

Pour plus d’adresses l’appli gratuite Barcelona veg friendly localise les restaurants végétariens autour de vous. Il n’en existe même pas d’aussi complète pour les autres types de restau. Ultra pratique !

Transports

Créé en 2007, le réseau Bicing est l’un des plus larges systèmes publics de location de vélo en libre-service. Aujourd’hui fort de sa « flotte » de 6000 vélos sur 420 stations, les barcelonais résidents peuvent profiter de vélos électriques et standards pour parcourir la ville et le Bicing est considéré comme un transport en commun au même titre que le métro ou le bus. Malheureusement les solutions écologiques pour les touristes sont plus limitées. Il existe pas mal d’entreprises de location de vélo mais le plus fun sera surement de visiter la ville en Tuktuk ou en Segway. Pour les agoraphobes, il existe des Taxi Ecològic, dont la norme environnementale ISO 14001 a été officiellement reconnu par le gouvernement. Attention, Uber n’est pas dispo à Barcelone alors raison de plus de rouler écolo !

Les réseaux de bus et métro, très développés et très bien desservis ne se sont malheureusement pas encore très optimisés écologiquement parlant (je n’ai pas vu de bus hybride par exemple alors que ça fait une sacré différence côté consommation et bruit).
De même, contrairement à beaucoup de grandes villes européennes, la circulation en voiture est encore la norme à Barcelone.
Mais la bonne nouvelle c’est que les embouteillages sont surtout sur les trottoirs. Les millions de visiteurs qui affluent chaque année s’émerveillent devant l’architecture atypique barcelonaise en se déplaçant à pieds.

Logements

Le nombre d’auberges situées au calme en périphérie de la ville est de plus grand et concerne des habitats plus axés sur un mode de vie collaboratif et écologique. C’est le cas par exemple de Casa Albet, une ferme 4 étoiles haut de gamme en pleine nature qui favorise une économie locale d’autosuffisance et privilégie des sources d’énergie biologique. L’auberge propose aussi un restaurant entièrement vegan.

En ville l’hôtel Meliá (chaine d’hôtels 4* espagnole) ainsi que l’auberge de jeunesse Twentytú Hi-Tech ont tous deux reçu la certification d’Hôtels « Biosphère ». Il y en a donc pour tous les budgets !

(Zéro) déchets

Le système de tri sélectif est très développé à Barcelone, un peu trop même. Au croisement des rues, les différents containers se succèdent : carton, verre, plastique, déchets organiques et non-organiques. Créant parfois la confusion.

Pour les achats du quotidien, certaines boutiques surfent sur la vague écolo en proposant des produits probiotiques en vente en vrac, au kilo et même des ateliers pour faire ses propres détergents tels que les boutiques Yes Future ou Giocca Verde.

Energie

Déjà en 2004, Barcelone donnait l’exemple sur l’optimisation de l’énergie durable, notamment avec la mise en place de l’ordonnance solaire thermique. Les bâtiments municipaux et nouveaux projets architecturaux s’arment d’équipements prévus à cet effets avec panneaux solaires photovoltaïques ou (beaucoup mieux côté environnement) thermiques. C’est notamment le cas des nouveaux logements sociaux.

La nouvelle ambition de Barcelone est à présent de réduire les émissions des gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030 et de devenir la première ville 100% renouvelable d’ici 2050 à travers une décarbonisation totale et une autosuffisance énergétique.

Dans cette optique, la ville déploie petit à petit des espaces écologiques et convertit des quartiers entiers. C’est le cas du quartier de Poblenou (carte), ancienne zone industrielle aujourd’hui en reconversion urbaine. Le quartier s’érige comme un microcosme où l’empreinte carbone est limitée. Les distances entre les entreprises et logements de fonction sont réduites pour favoriser les trajets à pieds ou à vélo, les espaces verts collaboratifs se multiplient et les commerces de proximités privilégient les marques écologiques.

Barcelone, une ville écolo ?

Barcelone est donc sur une lancée fulgurante en phase de devenir une ville écologique exemplaire. À travers des efforts considérables engendrés ces dix dernières années, la ville la plus créative d’Europe est entrain de réussir le pari fou de nous permettre de vivre écolo en toute sérénité au milieu de la gigantesque masse touristique. Cet article a été rédigé en Juillet 2018, voyons ce que cela donne dans quelques années 🙂 En attendant, n’hésitez pas à partager votre propre expérience à Barcelone dans les commentaires !

Moltes Felicitats Tots !

Partagez votre amour pour la nature 🙂

2 réflexions sur « L’écologie à Barcelone »

  1. Effectivement, de nombreuses innovations sont mises en place à Barcelone qui possède également le label de « smart city ». Par exemple, le système de collecte des déchets est novateur puisque les containers ne sont vidés que si leur niveau de remplissage atteint un certain seuil (contrôlé par capteurs). Ainsi, cela évite des trajets inutiles pour les camions chargés de la collecte.
    Les bus hybrides sont effectivement encore trop minoritaires, mais la flotte est en train de se renouveler, petit à petit. Quelques modèles sont déjà en circulation. De très nombreux taxis, eux, sont déjà hybrides.
    Petit phénomène qui se développe pleinement dernièrement à Barcelone : la location de scooter électriques. De nombreuses entreprises se sont lancées et proposent une belle alternative silencieuse et moins polluante à la voiture. (Notez que cela existe aussi pour les voitures, mais c’est beaucoup plus confidentiel).
    Merci pour cet article très intéressant sur ma ville, qui montre que quand on veut, on peut, il suffit de s’en donner les moyens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *