Cadeaux écolo : bons réflexes et idées cadeaux

En complément de mon article listant les produits dont l’achat permet de réduire son impact sur l’environnement, dans cet article, 1. je donne une liste de bons réflexes à avoir avant d’acheter des cadeaux écolos, et 2. je propose quelques idées de cadeaux dans l’esprit d’une meilleure préservation de l’environnement.

Les bons réflexes lors d’un achat

Voici tout d’abord quelques questions à se poser avant d’acheter un cadeau « vert ».

Est-ce que ça va vraiment servir / faire plaisir ?

Je sais que parfois c’est un vrai casse-tête de trouver un cadeau, mais c’est dommage d’offrir un objet qui va rester dans un tiroir ou être jeté l’année d’après lors d’un grand ménage. Dans ce cas autant acheter un consommable (produits gastronomiques par exemple).

D’où ça vient ? Puis-je l’acheter en circuit court ?

De nombreux objets de consommation (hi-tech, jouets, et même habits) viennent de loin, la plupart d’Asie. Il existe malgré tout des moyens d’acheter de manière plus responsable. Quelques solutions en vrac :

  • Acheter d’occasion : par exemple 2,3 millions (!) de jouets d’occasion sont disponibles sur Le Bon coin
  • Il existe souvent des alternatives locales aux objets produits à l’étranger (exemples plus bas).

Est-ce durable ?

Nous sommes trop pauvres pour acheter bon marché

Comme l’illustre ce dicton, acheter des objets qui cassent au bout de 2 mois, 6 mois ou 2 ans n’est pas un bon calcul, et pas seulement côté environnement. Combien de fois, appâtés par un produit « vraiment pas cher » ou « en super promo », on se retrouve avec un déchet supplémentaire à moyen terme ? Personnellement je suis pour acheter de la qualité quitte à acheter moins.

Est-ce que c’est sans produits toxiques ?

Cette question est valable pour les habits, les jouets, ou encore la nourriture, et concerne autant la santé que l’environnement. A nous de privilégier les produits qui ont été au mons labellisés CE et à refuser les objets vendus « à la sauvette » qui souvent ne respectent pas les normes en vigueur. Plus de détails dans les rubriques suivantes.

Est-ce que ça existe d’occasion ?

9 fois sur 10, la solution « écologique » aux achats de cadeaux sera d’acheter d’occasion (c’est tellement vrai qu’un de ces jours, je compte écrire un article dédié à ce sujet). Tout ou presque existe d’occasion, et généralement on trouve ce qu’on veut en bon état. En plus de faire des économies, vous éviterez les emballages, le transport, une partie des polluants et limiterez la production de déchets supplémentaires.

Habits écologiques

L’industrie du textile a un fort impact carbone à cause des distances parcourues par les matières premières puis par les produits finis (typiquement Inde -> Chine -> pays de l’occident). Elle est également polluante notamment à cause des traitements chimiques utilisés à plusieurs étapes : par exemple lors de la culture du coton, d’ajout de colorants, de conservateurs ou autres substances.

Comment limiter notre impact ?

  • Acheter en matières bio
    • Pour ce qui concerne la pollution, on pourra préférer des habits en coton bio
    • On trouve aussi de la laine bio notamment chez Ardelaine.
  • Acheter plus local (?)
    • pour avoir un moindre impact carbone, le réflexe serait de penser qu’il faudrait acheter le plus local possible… Attention cependant à ne pas tomber dans le piège du Made in France abusif face au made in China diabolisé. D’ailleurs, le coton ne pousse pas en France ni même en Europe, alors, comment s’habiller vraiment local ?… Une solution est d’acheter des habits en chanvre, par exemple : le chanvre pousse en masse, à la fois en France et en Europe. J’avoue ne pas avoir testé personnellement, je suis donc partant de lire tout retour d’expérience !
    • L’achat d’habits d’occasion est une bonne alternative en donnant une seconde vie aux habits. D’autre part, une bonne partie des toxines auront disparu sur un produit d’occasion.
  • Habits en matières recyclées : la fausse bonne idée ? On pourrait être séduit par les produits en polaire (personnellement j’en ai depuis ma période pré-Ecolozen), c’est bien pratique et ça tient chaud. Malhreuseusement, s’il est vrai que les produits en polaire sont généralement issus de produits plastiques recyclés, il faut avoir conscience que le polaire, lui, ne le sera plus.

Ma méthode secrète ? Je n’achète (presque) pas de nouveaux habits 😀

Cadeaux Hi-tech écolos

Nous avons tous des dizaines de produits hi-tech qui dorment dans des placards alors qu’ils feraient le bonheur d’autres personnes. Dans le même esprit, au risque d’en décevoir, je dirais que seule l’occasion est une solution pour impacter le moins l’environnement. Le Fairphone, un « téléphone durable et éthique » sur le papier, n’a par exemple pas du tout fait l’unanimité car il est cher et peu performant. Dommage, l’idée était bonne.

Mon conseil : résistez pour ne pas craquer pour le dernier truc à la mode, limitez au maximum l’achat de produits hi-tech. Très souvent ça peut attendre la prochaine génération, si, si. Pratiquez la résistance à l’achat impulsif, sur plusieurs années. Un de mes meilleurs amis s’est longtemps moqué de ma « cabine téléphonique portative » mais j’en étais, à l’époque, très satisfait.

Jouets écologiques

Le bois, bonne idée ou pas ? La plupart des jouets – surtout les jouets industriels en plastique – viennent d’Asie et consomment beaucoup de pétrole. Pourquoi ne pas opter pour un jouet en bois (en vérifiant qu’il provient d’une forêt gérée durablement, via le logo FSC par exemple.

Evidemment, de nombreux jouets (surtout pour les plus grands) n’existent pas en bois. Alors, pour ne pas que votre fils jette votre playstation en bois massif dans la cheminée, passez à nouveau par la case « occasion ». Pour le coup, c’est vraiment le plaisir de jouer qui compte et non pas la beauté de l’objet donc votre enfant ne pourra pas râler si la console est d’occasion. NB : Le Bon coin affiche un demi millions de produits dans sa catégorie Consoles et Jeux Vidéo.

 

Livres liés à l’écologie

Voici quelques livres triés sur le volet. Pour suivre ma liste mise à jour en temps réel, c’est ici.

Les cadeaux qui se mangent (ou se boivent)

  • Pourquoi ne pas opter pour des fruits confits, pâtes de fruits, calissons d’Aix ? Les ingrédients et la production sont généralement locaux (tout au moins nationaux).
  • Si vous optez pour du chocolat (dont le cacao pousse à l’autre bout de la planète), il en existe du bio, en vrac (pour éviter l’inutile papier aluminium et emballage cartonné), et fair trade, à mettre dans un joli contenant maison.
  • Pourquoi ne pas faire des gâteaux maison  ?
  • Côté boisson, un bon vin bio fera toujours plaisir.

La salle de bains

Je m’excuse d’avance, en bon « mec », j’avoue être totalement nul en cosmétiques donc je complèterai ce chapitre plus tard à l’aide de ma compagne, si elle est d’accord… En attendant, voici deux cadeaux avec lesquels je suis totalement compatible 🙂

Des savons bio, saponification à froid et sans huile de palme (voir mon article sur les savons de Marseille). On pourra en acheter par exemple sur ce site dont les valeurs sont rassurantes.

 

 

Des brosses à dents biodégradables. Remarque : je n’ai pas encore testé, j’attends que ma vieille brosse à dents en plastique soit totalement usée.

Les cadeaux dématérialisés

Pour ceux et celles qui auraient loupé mon article sur le sujet, je vous invite à voir une liste de 32 expériences à offrir.

Le jardin

Suite à mon interview de l’association Kokopelli, je me dis que des graines peuvent toujours faire plaisir aux jardiniers en herbe que certain-e-s d’entre nous sommes. Pour voir le site c’est ici.

Les courses


Petit Papa Noël, personnellement j’aimerais bien, pour faire mes courses, avoir des sacs en tissu durables (j’en ai marre des sacs en papier qui finissent par s’éventrer).

Et vous ?

Ma liste est tout sauf exhaustive et elle a vocation à se remplir davantage avec le temps.

Et vous, quelles idées de cadeaux « responsables » avez-vous en tête ? Partagez-les en commentaire ou sur Facebook ou Twitter.

Pour aller plus loin

Le site ami Echos Verts propose de fabriquer ses propres cadeaux de Noël.

Partagez votre amour pour la nature 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *