Mon empreinte écologique d’après footprintnetwork.org

Après avoir fait le calcul de mon empreinte via WWF, j’ai décidé de chercher d’autres sources afin d’affiner le résultat. Le voici en images et chiffres grâce au très joli site www.footprintcalculator.org .

Q1 : à quelle fréquence mangez-vous de la viande ?

Etant quasi-végétarien, je marque ici des points. Je rappelle qu’à défaut d’opter pour le végétarisme, si vous mangez principalement des viandes blanches (poulet, canard, lapin) vous aurez un bien meilleur impact qu’en mangeant du boeuf et de l’agneau.

Q2 : à quelle fréquence cuisinez-vous ?

Ici encore, n’achetant quasiment jamais de produits transformés, je suis zen sur ce point 🙂

Q3 : Dans quel type d’habitation vivez-vous ?

Notre habitation est malheureusement l’un des points faibles concernant notre empreinte écologique : une maison consomme plus d’énergie qu’un appartement notamment du fait que le chauffage d’un immeuble est plus efficace (les voisins vous chauffent, le chauffage est central… S’entasser ça tient chaud).

Q4 : de quelle matière est faite votre habitation ?

Rappel : ce sondage est mondial, pas français. Ici on nous propose donc parmi les matières : bambou, pierres & béton, acier, bois, briques d’adobe (?!). Pour avoir discuté avec un constructeur spécialisé dans les maisons écologiques, j’ai découvert à quel point le béton c’est pas top… Notre prochaine maison sera peut-être en brique d’adobe 😀 mais en attendant nous vivons dans une vieille maison en pierre et béton.

Q5 : Habitants/m2 dans la maison

Ici encore, la surface est « trop grande » pour 3 personnes (souvent 4, quand ma belle-mère se joint à nous 2-3 mois  par an). Ceci dit, la prochaine étape sera plutôt de (beaucoup) mieux isoler plutôt que de réduire la surface de vie. J’y reviendrai dans un prochain article.

Q6 : quelle efficacité énergétique de l’habitation ?

« Avez-vous l’électricité dans votre maison » est une question qui fait sourire pour les français mais 14% de la population mondiale n’avait pas accès à l’électricité en 2016 d’après le site de la Banque Mondiale.

De notre côté, nous avons pris les devants et allons changer les fenêtres côté nord par de la super qualité (chez Windoff pour ne pas les citer, un des rares constructeurs indépendants qui m’a inspiré bien plus confiance que les franchises bien connues. Je précise que ce lien est NON sponsorisé bien évidemment).

Q7 : Votre électricité provient-elle de sources renouvelables ?

OUI ! Depuis peu nous sommes passés chez Enercoop. Dès que j’ai quelques mois de recul je vous donnerai mon avis.

Q8 : Votre quantité de déchets ?

On en fait moins que nos voisins car on cuisine beaucoup, mais c’est loin d’être parfait notamment à cause des produits laitiers qui n’existent pas (encore) en vrac

Q9 : transports quotidiens en voiture & 2 roues

Même si je tente de me déplacer uniquement en vélo, et de travailler chez moi les autres jours, il m’arrive parfois d’utiliser mon scooter (qui est CritAir 2) et d’aller voir la famille le week-end avec notre petite voiture Toyota Yaris d’occasion (CritAir 1). Pas parfait mais je pense bien en dessous de la moyenne des personnes (que je plains sincèrement !) qui sont obligés de faire des heures de routes chaque jour pour le boulot.

Q10 : quelle consommation ?

Les deux véhicules sont des petits modèles qui consomment peu, difficile de faire mieux (sachant que je ne suis toujours pas convaincu par les voitures électriques et leurs batteries polluantes).

Q11 : combien de personnes dans la voiture ?

La consommation par passager est à peu près divisée par le nombre de passagers, alors autant utiliser la voiture à plusieurs. Comme je l’utilise quasi exclusivement pour des trajets en famille, nous sommes presque toujours à 2 ou 3 personnes.

Q12 : quelle utilisation des transports publics ?

J’ai mis 20 km/semaine même si c’est sûrement moins, étant souvent en solo en vélo 🙂

Q13 : combien d’heures d’avion par an ?

Aïe. Je savais déjà d’avance que ce serait le plus gros impact en ce qui me concerne… Entre 1 A/R à Los Angeles + quelques vols en Europe pour le travail chaque année (à défaut de le faire en pédalo), et quelques (rares) petits courriers à titre personnel, je ne m’attendais pas à un bravo de la part du site. Ici, je ne vois pas d’autre solution me concernant que de compenser mon empreinte carbone. J’y viendrai très prochainement dans un article dédié donc inscrivez-vous à la newsletter si ce n’est pas déjà fait.

Conclusion : 2.4 mondes par an

et sans l’avion, ça serait…

Plus de détail sur ma consommation

Mes actions concrètes pour polluer moins

  • Isoler mieux la maison
  • Me rapprocher le plus possible du végétarisme
  • Aller encore plus souvent en vélo au travail (facile en Octobre 2018, c’est encore l’été… Vive le réchauffement climatique !)
  • Compenser mon empreinte carbone liée à l’avion (à suivre dans un prochain article !)

Et vous ?

Avez-vous fait le test ? Qu’est-ce que ça donne ? Avez-vous des pistes pour faire baisser votre impact ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

 

Partagez votre amour pour la nature 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *